Présidentielles : pourquoi j’irai voter demain

french-flag-1064395_640 (2)

Je n’ai jamais été fan de politique… A mes yeux les hommes politiques étaient tous immoraux ou corrompus, la république permettant un système où le peuple n’a jamais mots sur les décisions, où les classes sociales hautes sont toujours favorisées au détriment des autres, et les programmes proposés trop éloignés de mes valeurs et de mon éthique personnelle.

Clairement, je suis rarement allée voter. Si j’y allais, c’était pour voter Ecolo, me disant que peut être ça donnerait un peu de poids à leurs idées, éventuellement quelques sièges à l’Assemblée. J’y suis néanmoins allée au 2ème tour des présidentielles de 2002 quand Jean-Marie Le Pen s’est retrouvé avec des chances d’être élu président (ben oui j’avais voté écolo au 1er tour, mais ça n’avait pas suffit).

Le temps passant et me confirmant toujours dans mes croyances : les hommes politiques sont tous des pourris.

Et puis, j’ai grandi, je me suis documentée, j’ai appris, j’ai eu envie de militer, pour des valeurs humanistes, écologiques, animales. J’ai commencé à ressentir de la colère de vivre dans un système capitaliste, qui bafoue sans vergogne les droits humains, qui favorise les différences et les inégalités, dont les seules valeurs sont le PIB, le travail, la compétitivité, la victoire (et donc la guerre, même « discrète »).

Dans mon ancien job nous avions une « réunion » chaque début d’année qui présentait la « nouvelle loi de finance ». Et chaque année j’avais encore plus envie de vomir, d’hurler que tout ça n’était que manipulation, inhumanité, croissance financière au détriment de l’Être humain. Des lois qui favorisent la consommation, qui enterrent les gens qui sont déjà dans une situation précaire, qui sont pondus pour les riches, qui extraient des « pauvres et classes moyennes » une quantité d’argent colossale pour « rembourser une dette »…

Outre le fait de quitter mon job (question de survie), j’ai commencé à lire, à vouloir comprendre… Il y a eu le film « Demain » qui m’a aussi clairement mis un coup de pied au derche, parce qu’il y a des solutions qui existent ailleurs mais en France, nous restons inertes, nous sommes les moutons de bergers immoraux et sans valeurs réelles. J’ai eu envie de parler de collaboration, de soutien, de solidarité, d’amour, de bonheur, et de sortir du système consumériste pour aller vers des valeurs qui ont plus de sens…

Bref (oui, mes intros sont toujours archi longues, j’avoue)… quand cette présidentielle est arrivée, j’ai lu… les programmes détaillés (quand ils existaient), les médias neutres, les avis de chacun, toutes les informations que je pouvais grapiller. J’ai voté à la primaire citoyenne, j’ai rêvé que Charlotte puisse obtenir ses 500 parrainages, j’ai ragé que ce ne soit pas le cas, j’ai parlé autour de moi, j’ai essayé de transférer de la vrai info, de faire évoluer les pensées…

Et je me suis aperçue que beaucoup de gens s’en foutaient de quel Berger allait les guider. Qu’ils n’y croyaient déjà plus, que les 49.3 avaient finis de leur permettre d’espérer. Que la peur du terrorisme en avait rendu fous. Alors ils parlent en Partie « je vais aller voter droite, j’ai peur de payer encore plus d’ISF » « moi plutôt gauche », « moi je ne sais pas encore, on entend beaucoup parler de Macron », « moi j’aime bien la blonde »… Et quand j’entends certains salariés croire en Fillon, certains dont les parents sont étrangers encensant Le Pen, je suis complètement sonnée.

Je ne comprends pas… Qu’on puisse faire confiance en 1 personne qui salarie sa femme pour des montants colossaux et qui pioche dans les caisses de l’état, qui parle de faire passer les lois/décrets par le 49.3, qui souhaite renforcer la loi El-Komri, détruire les droits sociaux. Ou qu’on aille voter pour un homme qui a une bonne tronche, qui propose des choses déjà signés comme des innovations, qui a une politique favorisant encore plus la croissance qui cause déjà la perte de tant de valeurs et qui a des conflits d’intérêts avec plus de 200 entreprises / banques. Encore pire, aller soutenir la candidature d’une personne avec des valeurs de haine, d’intolérance, fille d’un monstre de colère (ma chère mamie me disait toujours qu’elle entendait Hitler à chaque fois qu’il ouvrait la bouche).
Je ne comprends pas non plus les médias, enfin je comprends le système qui cause la non-neutralité des médias, mais cette manipulation me met hors de moi, me donne envie de gerber.

Demain nous aurons le choix. Pas de voter pour le candidat qui va sauver la France ou le monde ou Tchoupi, c’est évident, mais le choix d’exprimer nos valeurs par notre vote. Parce que le choix du vote blanc, aujourd’hui en France, ne changera rien puisqu’il ne sera pas compté. Mais juste pour ne pas permettre à la finance, à la haine, et à une politique anti-social d’avoir encore plus de pouvoir.

Et peut être pour permettre d’avoir la chance de changer les choses par la suite, d’avoir notre mot à dire, de changer de république, de protéger l’environnement et les valeurs humanistes.

Demain, allez y… juste demain… ça peut TOUT changer.

Pour aller plus loin (Osons causer est une source d’information fiable qui réalise aussi des vidéos pour Médiapart) :

Page Youtube de Osons causer (si jamais vous n’êtes pas informés, vous n’aurez plus d’excuses!) : Osons Causer

Pourquoi je voterai Mélenchon (la france insoumise) : Vidéo

Macron « l’économiste » : Vidéo

Le programme de Fillon « Travailler plus pour gagner moins » : Vidéo

 Quel candidat veut vraiment lutter contre l’évasion fiscale : Vidéo

Share

Des hommes, des poils et des aisselles…

976803_54415752

 

Vous vous souvenez que les gagnants du dernier concours (quel est cet animal?) avait la possibilité de choisir le thème du prochain article.

JEF a donc eu l’excellente idée de ce thème « hommes, poils et aisselles »… Je préfère ne pas connaître les raisons qui ont pu l’amener à vouloir de la bibliographie sur ce sujet…  Mais quoiqu’il en soit je m’exécute avec ce tout nouvel article pondu de ce matin.

Ce billet va surtout concerner l’épilation de ces messieurs, sous les aisselles mais aussi ailleurs (désolé Jef, une fois le doigt pointé sous les aisselles, je ne pouvais pas laisser le reste de coté comme ça)

Les hommes et l’épilation, un nouveau modèle sociétalement imposé ?

IL y a quelque temps on parlait des ravages des mannequins archi maigres sur la perception de « l’idéal » pour les adolescentes et des conséquences inhérentes à cette hypermédiatisation de la maigreur comme « norme » (anorexie mentale, dysmorphophobie, dépression).

Demain on parlera des ravages des mannequins masculins imberbes sur la perception de l’idéal pour les jeunes hommes et des conséquences inhérentes à cette hypermédiatisation de l’imberb-attitude comme « norme » (féminisation, perte d’identité sexuelle, poilophobie, boutons, infections locales, septicémies…).

Parallèlement on croise de plus en plus de mouvements inverses avec l’apparition de ces nouveaux « hommes des cavernes », qui se choisissent poilus, barbus, cheveux longs et qui l’assument…

Encore une fois, la faute à la société, qui fait pression et qui impose un drôle de schéma : les messages qu’on fait passer derrière l’épilation ? « L’épilation vous rend désirable, conserve votre virilité, montre que vous êtes propres et que vous prenez soin de vous ».

Il y a une quinzaine d’années, seuls les cyclistes s’épilaient pour des raisons d’hygiènes (en cas de chute, + facile à désinfecter… et peut être une croyance populaire d’aérodynamisme ?). Et les chippendales. Et puis de fil en aiguilles, les mannequins se sont retrouvés dénudés dénués de leurs poils d’aisselles, de leurs poils de torse… Le poil ne faisait plus figure de virilité mais devenait gênant. Les années passent et voilà qu’il est devenu normal de s’épiler les aisselles et le torse, mais également les sourcils et la pubitouffe… Seuls les membres (bras et jambes :p) sont encore épargnés.

Le rôle des femmes dans ce changement des mœurs

Les femmes s’épilent (et en souffrent !) depuis des décennies… Vous connaissez la chanson, les femmes doivent être nickelles, tickets de métro sur la pubitouffe, les jambes lisses, les aisselles aussi… Bref, ressembler à des gamines de 12 ans.

Aussi, il serait facile de soupçonner les femmes d’être complice de cette pression sociétale, genre « il y a pas de raison pour vivre des séances de tortures à la cire/épilateur sans que ces messieurs n’y ait droit aussi »

Mais nan, la femme a une nature à être aimante et bienveillante avec les hommes (Freud dirait qu’elles voudraient tellement avoir un phallus que ça les a rendu toutes adorables avec la gent masculine… mais on s’égare). Hormis quelques mouvements indépendants, peu d’entre elles veulent exiger la souffrance aux hommes en retour de ce qu’elles doivent supporter.

En interrogeant les femmes autour de moi, genre « que pensez-vous des poils ? », j’ai eu plusieurs réponses (en fait assez peu, le poil c’est taboo, en parler ça fait peur, les femmes souhaitent rester anonymes sur ce sujet)

– Les poils c’est doux

– Les poils ça pue

– Les poils ça gâche le paysage

– Les poils ça génère de la plus-value

En creusant un peu le sujet, il semblerait que les poils sur le torse semblent valorisés alors que les poils sous les aisselles sont associés à une hygiène douteuse / un sens de l’esthétique bafoué / une odeur putride. Il est quand même important de spécifier que certaines ont utilisés des deals du genre « ok pour laisser tes poils de testiboules mais tu vires ceux sous les bras » et « ok si tu veux te faire la boule à Z mais tu vires ceux sous les bras »

Quant à la pubitouffe, elle laisserait indifférente. Ces messieurs peuvent donc se rassurer, pas encore de ticket de métro pour vous (c’te chance !).

Ce que j’en pense, moi personnellement de chez juste moi ?

Les poils sont un sujet sensible pour moi … Si, si… ca me renvoie vers tout un tas de questionnements existentiels qui touche le rapport au corps, le rapport aux autres, la liberté, le poids de la société et touça et touça.

Perso, je passe mon temps à dire à mon chérid’amour que les poils sur le torse, ça pique quand ça repousse et que je n’aime pas me blottir contre un hérisson. Mais vu son boulot (prof de fitness), il n’a pas vraiment le choix… « Les poils dans ce milieu, c’est supra mal vue, ça pue et compagnie ».  Dommaaage !

J’aimerai dire à tous mes amies les hommes poilus (donc ayant dépassé l’adolescence) sur le torse, les aisselles, le dos et tout et tout, de se poser LA bonne question avant de saisir votre tondeuse, votre téléphone (pour appeler l’esthéticienne), votre épilateur.

Cette question est toute simple, et on devrait tous se la poser pour toutes les questions qui touchent à notre intégrité physique (régimes, épilation, arrêter de fumer, port du soutien gorge, de la culotte en dentelle qui gratte…) :

POUR QUI LE FAITES VOUS ?

Et en fonction de la réponse, adaptez votre attitude :

– SI c’est pour le travail, OK. Mais est-ce complètement nécessaire ? Pas d’alternative possible ?

– Si c’est pour votre chérie d’amour… Tout dépend comment c’est demandé… Si c’est une exigence de sa part, posez-vous la question de la nature de votre relation… Si c’est pour lui faire plaisir car vous sentez qu’elle préfèrerait, dans ce cas ça relève plus de votre choix, donc voir 6ème position.

– Si c’est pour votre chéri d’amour… Même réponse que précédemment

– Si c’est pour votre Maman… Arrêtez tout de suite et appeler le numéro d’urgence du service de psychiatrie de votre ville

– SI c’est pour le regard des autres… Il va falloir travailler à vous assumer tel que vous avez envie d’être… En commençant à laisser pousser vos poils préférés J

– Si c’est pour vous… OK. MAIS…. Est-ce vraiment vous où subissez-vous le conditionnement de la société qui vous fait croire que vous vous faites du bien en arrachant tous vos poils ?

Maintenant, vu qu’il est facile d’être anonyme en répondant sur le blog, vous pouvez si vous le souhaitez me laisser un commentaire en précisant si vous êtes un homme ou une femme, si vous vous épilez et où / si vous demandez à votre homme de s’épiler, ce que les poils représentent pour vous…. Ca pourrait me permettre de développer un peu le sujet pour vous refaire un article super palpitant sur ce sujet d’actualité !

Sur ce, bonne semaine à vous !!!

PS : et si on créait une semaine « anti-épilation » ? Où tout le monde assume d’être tout poilu et tout ?

Share

Revenons à nos moutons…. l’Irlande: le feed back !

DSC06121

Et oui, les vacances en Irlande (et les vacances tout court) sont terminées… Retour à la vraie vie, au vrai travail, et au petit blog détente !

Donc, l’Irlande… c’était juste génial, les paysages variés, les châteaux, la météo, la sympathie des Irlandais… Complètement dépaysant !

Mais vous savez, quand on part à l’étranger, même dans le pays à coté, il y a toujours une multitude de choses plus ou moins futiles qui nous semble étranges (ça vient peut-être d’étrange le mot étranger ?) Parfois cocasses, parfois touchantes, j’ai fait une petite liste de ces petits détails qui ont attirés mon attention.

Le temps de route et la distance faite. 1er constat, 180 km du port au cottage, au bout d’1h15 de trajet à 100 km/h de moyenne, il restait 130 km…. Euhhhh, quelque chose m’échappe ! On est en miles où bien ?

– Les routes sont limitées à 80 km tout le temps (parfois à 100, ou 120, ou 60), mais ça dure supra longtemps sans « changer ». On n’a pas « l’assistance aux chauffards » comme en France, où juste avant un virage tu as le panneau 50, puis 30 et un gros « attention virage ! ». En Irlande (où tu roules à gauche), si tu n’anticipes pas, tu fonces dans le tas !

DSC05561

– Toujours au niveau des routes, on se demandait à quoi servaient les miliers de petites bites sur la ligne du milieu. Et aussi sur les côtés. Je me dis « ça doit être pour éviter de s’endormir ? »… Quelques jours plus tard, en roulant de nuit, on a eu notre réponse : ces petites bites éclairent la route, du coup il est super agréable de rouler à gauche de nuit en Irlande !

Je vous ai dit qu’en Irlande on roulait à gauche ?

– En regardant le paysage, pas de clôtures barbelées mais des barrières en bois ou des murets pour séparer les parcelles… Juste magnifique !

Les gens sont adorables, mais genre naturellement gentils. Ils t’aident spontanément.         Par exemple tu arrives dans une brasserie avec ton plateau et tu cherches une table, il y aura toujours quelqu’un qui va débarrasser une de ses tables pour se serrer et te laisser la place !         Mon homme a eu besoin de se connecter à un wifi, donc il s’arrête dans un magasin pour demander où il peut trouver une borne wifi, et le vendeur lui dit qu’il n’y en a pas dans le village « mais tenez, prenez mon code wifi pour vous connecter de chez moi ! » Mon fils a cassé mes lunettes donc je suis allée faire un tour chez l’opticien qui m’annonce, l’air totalement désolé, qu’il ne peut pas réparer mes lunettes mais seulement me mettre une autre branche provisoire… On aurait dit qu’il m’annonçait un truc super grave, il était vraiment mal ! Bref, en Irlande c’est revigorant, la nature humaine parait plus sympa, les gens se décarcassent pour trouver la manière de t’aider et ça, ça fait vraiment du bien !

L’adoration pour les enfants… Là-bas, plein d’enfants, de mamans, de poussettes (et d’enfants de 6 ans dedans ….) A chaque fois que des Irlandais croisaient mon fils, c’était « il est trop mignon ! », « votre fils est adorable ! »… Ça fait plaisir ! Pas de souffles exaspérés dans les magasins quand Lardon ambulant se met à démonter le rayon, c’est limite si on ne lui dit pas de continuer !

L’accent Irlandais est assez intéressant… Il faut un petit temps d’adaptation mais ça finit par aller mieux…

CAM00391

– On peut récupérer sa pièce de 1 euro dans son propre caddy, la chaîne est assez longue pour faire le tour et décoincer la pièce (où comment perdre ses pièces de 1 euro quand Lardon en mode statique a besoin d’une occupation, trouve comment débloquer la pièce et la balance dans le supermarché).

Peu de grosses zones commerciales, beaucoup moins qu’ici. Les grosses zones sont composées d’un supermarché (et pas un hypermarché) et une petite zone commerciale couverte où l’on trouve une librairie, salon de thé, magasin de vêtements, cafétéria, magasin de compléments alimentaires, magasin en médecine chinoise (si, si !).

– Dans centres commerciaux il y a tout le temps des jeux pour attraper des peluches avec une DSC05560espèce de griffe géante, comme les fêtes foraines chez nous. Sauf que personne ne joue jamais, normal tout le monde sait qu’on ne gagne jamais. Du coup ils ont mis des billets de 20 € dans les peluches pour inciter à jouer.

– Toujours dans les centres commerciaux, il y a toujours dans la galerie marchande un pratiquant en médecine chinoise. Ce qui est amusant, c’est qu’à chaque fois, le praticien était la caricature type du chinois, il proposait des remèdes divers version sorcellerie… On se serait attendu à y trouver de la poudre de dragon pour soigner la fatigue…

– Dans les supermarchés, on met des chips au rayon DVD, et les médicaments classiques se vendent à coté du dentifrice. Le tout c’est de le savoir.

– Les pharmacies Irlandaises comportent des médicaments (un peu + qu’au supermarché), mais aussi des sèches cheveux, des parfums, des gants…. Tout ce qui se trouve dans une salle de bain peut être acheté à la pharmacie (là aussi le tout c’est de le savoir!)

DSC05786 Le dentiste fait des promos et de la pub (2 couronnes de réalisées, 45 € sur votre prochain plombage !)…

– Dans les salles qui nécessitent des éviers, ceux-ci comportent tous 2 robinets différenciés. 1 pour l’eau chaude, et l’autre pour l’eau froide ! Du coup, impossible de laver la vaisselle à l’eau chaude sans remplir le bac d’eau (1 seul, pas de double bac, donc comment rincer?), idem pour se laver les mains dans la salle de bain…. J’avoue que je m’interroge, l’eau chaude est brûlante, l’eau froide est gelée et les 2 robinets sont trop loin pour mixer la température… Donc on utilise l’eau gelée… Mais POURQUOI ne pas solidariser et mettre en place un mitigeur? Dans la douche, il y a bien un réglage de la température ! (heureusement !)….  Soit les Irlandais préparent des bassines d’eau, soit ils sont économes en eau chaude, soit ils se font des petites séances de circulation du sang « chauuud ?! froiiiiiiiiiiiid ! chauuuuuud ?! froiiiiiiiid !)

Les cheveux des Irlandais sont souvent roux naturellement… Moi j’adore. En plus tout le monde prenait zhom pour un Irlandais (jusqu’à ce qu’il parle), c’était fun. Ils ont même un festival dédié aux roux, si, si, et je trouve ça génial !!!! http://www.redheadconvention.ie/ ! Pour une fois que les roux sont « promus » et non pas regardé de travers, je surkiffe !

Les cheveux sont aussi violets, rouges, verts… là j’aime beaucoup moins, j’avoue… Mais le très célèbre magazine « cosmo » du mois d’aout ou de septembre avait en couverture une humaine aux cheveux violets. Euh ptêt celui de France aussi en fait, je ne sais pas je n’achète pas cosmo :p (et je ne me teins pas en violet).

CAM00392

Les uniformes pour l’école. On en a tous les souvenirs de nos années collèges et la visite de l’Angleterre, mais ça prend une autre dimension quand on voit 37 tenues différentes selon les écoles, les classes ou je ne sais pas quoi…

La nourriture un peu typique… et de drôles de trucs qui ne donnent pas envie!

Bref, pleins de petites choses qui dépaysent encore plus, qui accompagnent la magie des vacances… J’adore ces petits détails, du coup je me suis dit qu’au lieu de vous faire un reportage sur l’Irlande et les visites nombreuses et variées que nous avons pu faire, il pouvait être sympa d’extraire ces petites bizarreries pour vous les raconter !

En tout cas, bonne rentrée à tous, que la force soit avec nous pour ce retour difficile vers le quotidien !

Share

Tadaaaammmm ! La bonne réponse est….

Comme promis, je vous livre enfin, après 24h de patience absolue de votre part, LA réponse à la question : Quel est cet animal?

Qui suis je ???

Les réponses ont été vraiment variées et intéressantes, prouvant l’étendue de  votre créativité savoir…. Notamment en ce qui concerne les animaux de la grande famille des équidés.

Petit récap des propositions (recensées via FB, SMS, mail du blog et commentaires du blog :

– Croisement entre un poney et un zèbre (1 personne)

– Croisement entre un âne et un zèbre (3 personnes)

– Croisement entre un cheval et un zèbre (2 personnes)

– Une race de zèbre spécifique (3 personnes)

– Une race de licorne (1 personne)

– Un poney qui a subit une teinture / qui s’est fait peindre (5 personnes)

Ne préfère pas participer pour ne pas décourager les moldus (3 personnes)

Qu’en est il de la vrai des vérités?

Ce n’est pas un croisement entre un âne et un cheval, ni une licorne, ni un poney peint…

C’est …… un ZORSE (anglais) ou un ZEBRULE (français)

Par contre, un doute perdure : est ce un croisement entre un zèbre et un cheval ou entre un zèbre et un poney? aucune possibilité de le savoir. L’animal n’étant pas capable de parler en notre langue, ces informations n’ont malheureusement pas pu être récupéré. J’ai donc estimé que les 2 réponses étaient gagnantes :)

Je déclare donc les personnes suivantes comme les gagnants: JEF, Amélie et Guillaume!       (les non participants sont possiblement gagnants potentiels mais dans le doute…)

Vous avez donc la possibilité de choisir le prochain thème d’article… merci de me les soumettre afin que je puisse préparer l’article.

Pour les autres, vous gagnez quand même la possibilité de connaître l’histoire des chevaux bleus dans mon prochain article! Et merci à tous pour votre participation!!!!

Mais…. qu’est ce qu’un zorse? 

Chevaux

Un zorse est un croisement entre un zèbre et un cheval. Le papa est le zèbre et la maman jument. La couleur de « fond » de la robe est transmise par les gènes dominants de la mère, et le « patron » versus zèbre est transmis par les gènes du père. La disparité des couleurs est en réalité assez impressionnante, certains zorses ayant des zébrures peu marquées et d’autres étant très marqués… les zorses de couleur pie existent aussi.

un zèbreLe produit d’un zèbre et d’une ânesse est appelé «zonkey» (de zebra, zèbre, et donkey, âne). Celui d’un zèbre et d’une ponette est un «zony» ou zoney en français (de zebra et pony).

 

 

PS :  ces informations sont toutes réelles… pas de « zebrerie / annerie » à l’horizon 😛

Share

Quel est cet animaaaaal????

Vous savez, dans mon entourage, je suis LA référence en zanimos, parce que j’ai quand même pas mal étudié ces bêtes là, que j’ai travaillé avec, que j’en ai eu pleins des différents, que je les zaime et touça et touça.

Ma belle soeur, ayant lu mes fabuleuses connaissances en dromadaires, chameaux, et lamas, m’envoie une photo tout à l’heure avec une question :  quel est donc cet animal?

 

Qui suis je ???

Qui suis je ???

Plusieurs solutions : 

– un croisement entre un zèbre et un poney –> un zèney

– un croisement entre un zèbre et un petit cheval –> un zèval

– un âne avec une robe génétiquement modifié –> un anogm

– un fjord norvégien (race de poney) qui se prépare pour halloween –> un halloney

Evidemment, avec mes magnifiques connaissances en bizzareries zootechnie, j’ai vu d’un seul coup d’oeil sur l’écran de mon smartphone la réelle solution.

Aussi, je souhaite évaluer les connaissances animalières de mes chers lecteurs, donc je vous retourne la question… Qui est ce? (ça me rappelle le jeu ou il fallait poser des questions pour deviner si c’était Anita ou Philippe qui était le personnage choisit par mon adversaire).

Donc, à vous de trouver quel est cet animal… Si vous trouvez je vous parlerais des mystérieux chevaux bleus qui perdurent encore dans la tête de certains adultes…

A vous de jouer!

 

 

 

Share

Où trouver la liste des exposants de Musilac 2013 ???

musilac

Les festivals, j’adooore !

L’ambiance est inimitable, entre les humains qui arrivent avec des looks totalement improbables, le soleil qui rend les gens chauds et rouges, l’odeur de friture typique, les free hugs , les distributeurs humains de bière à gogo,  la musique rock et les artistes en grand écran… et les petites boutiques de fringues un peu roots, d’instruments connus et inconnus, de créateurs… un petit tour hors du quotidien qui fait du bien !

Je ne vais pas faire un billet sur les artistes présents, l’ambiance topissime, la mode de cette année aux lunettes colorées et chapeaux spécifiques… d’autres sites font ça très bien, tel que le site officiel de musilac  ou le facebook de Musilac . 

A mes yeux, Musilac est une belle réussite de festival, l’organisation est géniale, les organisateurs super patients (« euh, désolé mais on ne sait plus quelle navette on a pris, si c’est Drumettaz ou Grésy, y avait un rond point plus loin et un bâtiment… ah oui et j’étais garé à coté d’une Clio… quoi vous ne voyez pas ? ») l’ambiance du tonnerre… je suis juste une grande fan !

MAIS, ben oui il y a toujours un MAIS, il se trouve qu’il est extra difficile (voir impossible) de trouver la liste des stands du village exposant de Musilac !  En flânant hier j’ai découvert un créateur d’objets de maroquinerie en cuir que j’ai trouvé magnifiques (les objets, pas le créateur même s’il était quand même choubidou), un vendeur de divers instruments de musique (guimbarde du rajasthan, didgeridoo à spirales…) ainsi qu’un magasin de fringues dont j’ai A-DO-RE les vêtements (sarouels, robe, pantalons ethniques…).

 Ayant bien envie de faire quelques recherches sur ces « artisans » (et peut être un article) et n’ayant pas la présence d’esprit de récupérer une carte de visite pour chacun d’eux, je me suis dit que je retrouverai bien la liste de ces vendeurs sur internet…

Et aujourd’hui, Stupeur et Déception, c’est juste impossible !  J’ai tapé « stands musilac 2013 », « Village exposant Musilac », «liste Commerces musilac »,  « vente sarouel musilac » dans mon navigateur préféré et aucun résultat probant.

Effectivement je tombe sur le site de musilac, le plan de musilac (j’ai eu un moment d’espoir en me disant que ce serait comme au salon du cheval, qu’avec le plan il y aurait le nom des stands), mais aucune liste pour retrouver mes petits chouchous et satisfaire ma curiosité et ma potentielle folie acheteuse ! Je crois juste avoir retenu que le Monsieur Choubidou fabriquant de sac en cuir était de la Drôme, Crest ou Die je ne me souviens plus trop…  Un peu limite pour une recherche…

Bref, Musilac c’est vraiment génial, MAIS…. C’est dommage que les exposants ne soient pas un peu + mis en valeur, car il y a des choses VRAIMENT sympas de ce coté là du festival aussi… (à moins que je sois vraiment élue boulet du jour en terme de recherche internet… c’est totalement possible aussi !)

Si vous avez des infos, je suis preneuse, évidemment 

NB : En tapant « sac cuir fait main drôme », je tombe sur une liste relativement pertinente donc  1 résultat à l’air de correspondre ! Et dans ce site, j’ai trouvé un lien pour rejoindre le blog de Mr Choubidou le créateur en question…Bon, à force on y arrive… mais c’est long, laborieux, chronophage et peu pratique… Ceci dit, ils ne sont pas supers ces sacs ? genre extra originaux, de bonne qualité, la taille parfaite et tout et tout ??

Share