L’échographie du ventre (quand il y a un gnome dedans)

Alien

Quand on a un gnome qui pousse dans le ventre, on apprend rapidement que notre corps est passé domaine public et que toutes les mamans de la planète  vont revivre les émotions de leur propre grossesse à la vue de notre « magnifique » bedaine, ce qui est totalement humain et même assez touchant.

Ce qui l’est moins, c’est qu’il faut savoir que chaque femme est différente quant à sa perception de sa grossesse  mais que la plupart l’ignorent, et que ça crée une espèce de pseudo norme sur « la manière dont il faut vivre et ressentir sa grossesse et les évènements associés ». Ajoutons à ça que les femmes ont une mémoire très sélective une fois leur grossesse terminée, et ça peut rendre tout contact avec nos congénères féminines plutôt hostiles.

Bref, je vous vois venir avec « mais c’est quoi le rapport avec l’échographie »…ne vous inquiétez pas j’y arrive, il fallait juste que je plante le décor.

Classiquement, il y a en france au minimum 3 échographies, parfois plus selon les gynécologues. La 1ère qui atteste que tout va bien, que minignome grandit, qu’il n’est pas trisomique et qu’il est plus ou moins seul. La 2ème qui permet de tout observer, sexe y compris. Et la 3ème de refaire un check et de vérifier que bébé ne sera pas trop gros pour sortir par en bas. Et les autres sont pour se faire plaiz (ou pour se faire peur, c’est selon).

Souvent quand on annonce sa grossesse, la 1ère écho est passée, tout est ok, on est soulagé et tout et tout et on dit qu’on a passé la 1ère écho. Et là, les réactions sont multiples, surprenantes, curieuses. On sent qu’il y a un enjeu de taille d’un point de vue émotionnel.

Moi j’avoue, j’suis une flippée de la grossesse, j’ai tout le temps peur que le gnome ait 3 têtes et pas de cœur, qu’il se passe un truc pas cool… Donc j’arrive totalement stressée à l’échographie, en général après 3 jours sans rien avaler à cause de l’angoisse. Quand l’échographe (ou le gynéco) me parle, j’ai la voix qui tremble et je croise les doigts, les dents, les jambes (et ça le monsieur il n’aime pô) pour que tout soit ok.

Une fois qu’on a détecté un bébé, puis un cœur, je regarde autant l’écran que la tête du gars, histoire de le sonder avant qu’il ne m’annonce une nouvelle pourrie. Je suis toujours totalement soulagée d’entendre le cœur et surtout j’attends avec impatience qu’il me dise LA phrase qui va me sortir de mon angoisse « tout va bien, il est en parfaite santé »

A ce moment seulement, je commence à me détendre et à regarder le gnome autrement, mais c’est fini, évidemment. Alors j’avoue, je n’ai pas le temps de m’émouvoir, de le trouver beau en black and white ou de penser qu’il ressemble à autre chose qu’un tétard de 6 cm qui a des mouvements nerveux non contrôlés qui font flipper.

Donc vous l’aurez compris, pour moi les échos, c’est beaucoup de stress avant, le soulagement pendant, et puis c’est tout. Je ne suis pas débordée d’émotions, je n’attends pas les échos avec impatience et du coup, je me sens totalement décalée (voir figée) face aux réactions de mon entourage… que j’avais envie de partager avec vous.

Voici donc une liste non exhaustive de certaines réactions / réflexions qui m’ont semblé un peu curieuses ou décalées, je vous assure qu’elles sont toutes vraies (par contre mon petit commentaire à coté il est resté dans ma tête) :

« Roooo fait vouaaaaaaarrrr la photoooooooo » : quel enthousiasme ! ca viendrait de ma mère ou ma sœur, je comprendrais, mais venant de la collègue de boulot du 1er étage à qui j’ai parlé 4 fois, c’est…. excessif peut être ?

« Quelle émotion ! je me souviens pour Paul-Henri….. » : Il parait intéressant de savoir que Paul Henri a fêté ses 53 ans, je ne suis pas sure que Ginette ne confonde pas avec sa dernière écho rénale

« Tu verras la première c’est la meilleure il est en entier dans le ventre » : je comprends l’idée, mais j’avoue que la formulation me laisse perplexe

« C’est un garçon, ça se voit à sa tête ! » : et moi qui croyait qu’on voyait le sexe à un autre endroit de l’anatomie !

« Ce sont ses cheveux là ? ils sont longs » : prêtes moi tes lunettes stoplé

« Mon dieu qu’il ressemble à son frère » : ah ouais moi je le trouve plutôt proche d’ET, ou d’Alien 2…

« Tu as vu il a le nez de son papa, bien droit » : prêtes moi tes lunettes stoplé

« Il sera surement fin comme toi, ça se voit » : pas sure de pouvoir prévoir son comportement alimentaire non plus

« Ses pieds ne sont pas trop grands ? » : si, si, il doit déjà faire du 43

« Mais qu’est ce qu’il est beau ! » prêtes moi tes lunettes stoplé

« Moi pour ma 2ème, j’avais emmené l’ainée pour qu’elle voit le bébé, c’était génial » : ça ça me paraît totalement bizarre, car vu que je suis flippée, ça reste du médical et il peut se passer des trucs pas cool… et en plus il faut avoir l’œil averti pour voir que c’est un bébé (ou des lunettes spéciales ?)…. Et j’aurai aussi peur que le grand flippe du coup…

«  Rooooo quel grand zizi ! » : gné ? t’es sur que c’est pas le cordon ? et sinon toi ça va ? ton couple aussi ?

Voilà… je pense que vous, mamans, ça doit forcément résonner en vous un tas de souvenirs. Sans doute vous voyez vraiment une ressemblance, ou une tête de garçon, ou peut-être vous êtes comme moi, beaucoup flippée et pas très visuelle… En tout cas je serais ravie que vous me racontiez ici votre expérience et votre avis ! Parce que j’ai aussi l’impression que beaucoup n’osent pas dire comment elles ressentent les choses quand ça sort un peu de la norme. Et vous, papas et futurs papas, comment avez-vous vécu ces instants ?

D’avance, je sais que certaines de mes amis qui suivent le blog vont retrouver leur petite réflexion tournée à la dérision… Je suis sure que vous allez réussir à voir les choses sous mon angle et que vous ne m’en voudrez pas. Si néanmoins mes propos vous ont blessés, je m’en excuse.

Echographie miniglue !

Echographie de miniglue ! Vous l’auriez reconnu vous?

Share

6 réflexions sur “L’échographie du ventre (quand il y a un gnome dedans)

  1. Cora dit :

    Oui il y a un air de famille quand même ! Non sérieux ma poulette est un Alien similaire à miniglue sur l’écho, ça me fait donc doucement rire les gens qui s’extasie devant ces clichés !

  2. Magalie dit :

    Et bien merci pour ce post! Je viens de vivre exactement ca, et je culpabilise! Pas tant l’angoisse, mais pas d’émotions qui me submergent! Ok c’est cool de le voir, mais j’ai pas versé ma larme! Il va bien, il bouge, c’est impressionnant la technologie de l’échographie, mais…. voila quoi! Sentiment culpabilisant, surtout quand personne autour ne semble admettre ce genre d’émotion…
    Peu sûre de moi, je vais moduler mon discours pour pas « choquer » les gens autour de moi!…

    • Sandra dit :

      Merci Magalie de votre commentaire :)
      Alors déjà, dans la mesure du possible, tenter de laisser la culpabilité au placard :p Je sais que ce n’est pas évident, mais c’est bien moins lourd pour le placard que pour votre coeur de future maman <3
      Quant au discours, l’humour peut aider, parfois juste se laisser porter par l’enthousiasme de l’autre pour avoir la paix, ou dire la vérité… on se rend compte qu’il y a plein de gens qui ont une vérité intéressante à connaître, et souvent sont capables de comprendre la nôtre.
      Très belle grossesse à vous <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *