La phobie des bruits de bouche…

sugar-cube-1325425-1280x800 (2)

… et d’autres bruits insupportables…

Ca fait longtemps que j’avais envie de vous faire un article sur le sujet, car je suis sure que ça touche des taaaaas de personnes innocentes… mais ce n’est pas si simple de « dévoiler » une nouvelle partie bizarre de soi sans craindre le regard des autres (et ouiiii ce satané regard)… Et puis mon barbu, en insistant lourdement (traduire : en s’amusant à grignoter à 2 cm de mon oreille et en disant la bouche pleine « c’est pour ton prochain article » ) m’a un peu poussé à la tâche.

Je n’aime pas le bruit. Je suis vite agacée par les bruits, de fond, de voitures, de gens qui parlent fort, de cliquements, de claquements, des cris de gnomes, des tics tacs, les ventilations… et j’ai l’impression que ça a toujours été le cas.

Pendant un moment, je pensais que c’était dû au fait qu’ayant eu des troubles auditifs enfant, j’avais baigné dans une atmostphère feutrée pendant des années et que je n’avais jamais pu m’habituer aux bruits par la suite. Ou peut être une simple hyperacousie (une intolérance aux bruits  en langage “jmelapète”), probablement même. D’ailleurs, les gnomes le savent, quand je commence à devenir violette avec de la fumée qui sort des oreilles en disant “c’est trop, le bruit, là, c’est trop”, c’est que je suis à deux doigts de leur retirer les cordes vocales avec une pince à épiler et qu’ils ont plutot intérêt à baisser les décibels.

Ca, c’est le coté sympa, mignon. Ca fait assez classe, dans une société où il faut toujours avoir des problèmes pour exister, de sortir un petit “moi, je suis supra sensible aux bruits, c’est vraiment handicapant au quotidien, tu comprends Emile, après une journée de boulot toute seule en silence dans mon bureau je n’en peux plus, et puis les enfants qui s’y mettent le soir (en même temps ça rattrape le silence du bureau x 14 589 fois), les boules du lave linge qui tapent contre la vitre, et la ventilation de l’ordinateur, c’est vraiment dur mais je vis avec un casque antibruit je prend sur moi .

Et puis il y a le coté un peu moins sympa. Genre certains types de bruits qui m’exaspèrent sauf que ça fait bien moins classe dans une conversation.

Je croyais que ça faisait partie du package hyperacousie, mais nan! Ca porte un mot tout mignon qui s’appelle “Misophonie” qui est une réponse émotionnelle anormale face à certains sons. Chez certains ça peut être le bruit des touches de l’ordinateur quand on tape dessus, chez d’autres le bruit d’une carotte qu’on épluche, le baillement, des ongles qu’on coupe, tout un tas de bruit apparemment inoffensifs et quotidien.

Chez moi, ce sont les bruits de bouche. Quand les gens mangent la bouche ouverte, avalent bruyamment, mangent certains type d’aliment (genre pommes, bananes, figues sèches, gaufrettes, croûtons, biscottes…), parlent la bouche pleine… Et là, ça fait tout de suite moins classe de dire “écoute, je suis misophone, tu veux pas aller manger tes croustibats plus loin stoplé?”.  D’autant plus si moi même je suis en train d’en manger et que mon propre bruit ne me gène pas (c’est ça qui est terrible en plus, c’est qu’on n’est même pas légitime de ne pas supporter ce que quelqu’un fait quand on fait pareil!).

Le truc, c’est que ça engendre des réactions super disproportionnées, du dégoût, de la colère, voir de la haine et on ferait n’importe quoi pour que le bruit s’arrête. Et comme ça concerne vraiment des bruits totalement banaux, ça peut vite virer au cauchemar pour soi même et pour l’entourage.

big-mouth-1499469-639x502 (2)

Il faut avouer que ce n’est pas simple d’avoir envie d’étrangler sa voisine de réunion qui mange une pomme, d’enlever les yeux à la personne qui mange des chips la bouche pleine pendant l’apéro, d’arracher la langue à celui qui mâchouille un triple chewing-gum en parlant en même temps… De dire “mais put*** arrête de respirer si fort!” et de se mettre à haïr l’innocente personne qui assure juste sa survie en se nourrissant et en respirant!

Un jour j’étais chez un client, plus ou moins sourd, et sa femme m’avoue qu’elle était tombée amoureuse de lui pour 2 raisons : parce qu’il avait un air de Robert Redford quand il l’écoutait (elle a découvert plus tard que comme il était plutôt sourd, il s’approchait en plissant les yeux pour se concentrer afin de l’entendre), et parce qu’il mangeait sans faire de bruit.

Et là, Alléluia, je me suis dis “je ne suis plus seule”! Non pas parce que j’aime Robert (quoique pour son age… ), mais parce que j’avais toujours eu trop honte pour verbaliser le fait que je ne supportait pas les bruits des gens qui mangeaient! S’en est suivi d’1 heure de discussion sur le sujet, tellement c’était plaisant pour toutes les 2 de rencontrer quelqu’un qui avait le même problème.

Bon, dans cette histoire de misophonie, il y a plusieurs degrés de gravité, certains n’ont plus de vie sociale, vivent avec des bouchons d’oreilles ou un baladeur vissé sur les oreilles et doivent prendre des antidépresseurs pour fonctionner à minima, d’autres s’isolent complètement pour ne plus subir ces bruits qui les rendent vraiment malheureux.

Ici, on a plutôt décidé d’en rire, parce que dans mon cas ce n’est pas invalidant,qu’au final c’est assez cocasse et que dieu merci je vis dans une famille masochiste compréhensive. Parfois, mon  barbu débarque avec une tablette de chocolat au riz devant le Pc, et là ça pourrait vite tourner au drame (non mais sérieux, écoutez quelqu’un manger une tablette de chocolat au riz, ça craque, ça salive à mort, ça suce le chocolat et ça avale bruyamment!), mais mon homme n’est vraiment pas susceptible et on arrive à trouver un consensus. Mon fils adore venir manger sa banane tout près de mon oreille, en me disant “maman, écoute bien” et en en rajoutant des tonnes en riant, et finalement ça passe assez vite (tant qu’il ne mange pas 2 bananes on est sauvé).

Sinon, j’essaye de défocaliser un max, ce qui m’est assez facile quand on est nombreux, quand je suis à table avec des amis, beaucoup moins hors contexte (la croqueuse de pomme professionnelle en réunion, j’vais me la faire).

Il semblerait que près de 20 % de la population soit touché à des degrés plus ou moins importants. Dans certains cas, ça peut être lié à des formes d’autismes (syndrôme d’asperger), de bipolarité, d’anxiété, de troubles obsessionnels.

Mais comme je préfère percevoir les choses sous un angle positif, il a été démontré par des chercheurs de la  Northwestern university que les personnes perturbées par des bruits extérieurs obtenaient d’excellents résultats aux tests de créativité. Apparemment, le “filtre sensoriel”, qui est la faculté de sélectionner les informations utiles et d’ignorer les autres, n’est pas efficace chez ses personnes. Ca peut causer cette misophonie, mais aussi engendrer des difficultés de concentration… Ce qui est également un symptôme retrouvé dans les caractéristiques des personnes hypersensibles et celles à hauts potentiels.

Bref, si vous souffrez de misophonie, peut être êtes vous un grand créatif qui s’ignore :) ou quelqu’un tourné vers la pensée abstraite, ou un être qui utilise principalement son cerveau droit, ou un humain hypersensible, ou une personne à haut potentiel, ou juste quelqu’un qui galère tous les jours à table.

Pour finir, une petite vidéo test… Si vous êtes capable de supporter les bruits de cette vidéo, c’est que vous êtes clean… Sinon, probablement aussi, car honnêtement qui peut survivre à 5 longues minutes de ce type de bruit????  (j’ai tenu 21 secondes … oui mon seuil de tolérance est bas, si on prend on compte qu’il n’y a pas de bruit les 10 premières secondes)

Liens utiles :

La misophonie, expliqué par Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Misophonie

Le portail de la misophonie : http://misophonie.fr/

Description de la pathologie + description clinique par la revue médicale suisse : http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-462/La-misophonie-ou-l-aversion-pour-le-bruit-a-propos-d-un-cas-clinique

Pour ceux qui maîtrisent le néerlandais (où les utilisateurs de translate), le site du centre académique de médecine d’Amsterdam, spécialisé dans la misophonie : http://www.amcpsychiatrie-angst.nl/behandeling_angststoornissen_misofonie.htm

Share

6 réflexions sur “La phobie des bruits de bouche…

  1. Lolita dit :

    Ooooh que non !!!! Tu n’es pas seule !!!!! C’est in-su-por-table !!!!!
    Mon chéri, après 2 ans 1/2 avec moi, ne s’y est pas totalement habitué mais il y travaille ^^
    Donc ça se nomme misophone… Enchanté 😉

    • Sandra dit :

      Tu auras appris le nom du mal dont tu souffres :p
      Le chéri s’y fera, ici il lui a fallu un peu de temps mais maintenant il gère assez bien… Et surtout, il ne se vexe pas, car finalement c’est souvent cette réaction là qui émane, malheureusement 😉
      Belle journée à toi Lolita <3

  2. Lilice dit :

    Hou trop dégueu le bruit de la vidéo. Le premier « crack » j’ai adoré genre « c’est frais, c’est nature, c’est bon pour le corps, je croque la vie à pleine dents »,etc… tout le délire qui va avec… Mais passé ça (c’est à dire 3sec) c’est juste inutile d’écouter (enfin c’est ce que mon cerveau en a conclu :-p ) sa mastication. C’est pour moi être poussé à partager une certaine intimité avec l’autre, que je trouve même indécente. Bon , cela dit, suis-je atteinte? Je ne me sens pas trop concernée en lisant l’article pourtant. Allez bisou qui claque… pas!

    • Sandra dit :

      Intéressant le fait de partager une certaine intimité avec l’autre, pouvant être ressentie comme indécente! Ca me parle ça, il va peut être falloir que je creuse un peu cette piste :)
      J’ai bien ri quand tu parle du premier crack que tu ressens comme frais, nature, bon pour le corps et touça… mdr, moi le premier crack je me suis dis « nannnnn c’est insupportable » :p Comme quoi les manières de percevoir les choses sont très variables :)
      Belle journée, et juste pour toi, bisou qui claque!

    • Sandra dit :

      Merci Claire pour votre réponse et pour le partage sur la page facebook! D’ailleurs, j’arrive de ce pas sur le groupe!!!!
      Belle après midi :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *